L’amour ça rend … pas faim ! (Récit de course à Pilzen en République Tchèque)

Récit by Nono

Jour 1 : Lundi 3 juillet, « VOYAGE EN TERRE INCONNUE »

It’s time to play ! Jour de voyage, jour de retrouvailles. La fine équipe : Jean Luc alias le Président en Or ou Papa, Maxence dit mon Loulou pour les intimes, Marine plus connue sous le nom de Choupette, Emeline autrement appelée Meumeu, Mouloud qui est à ses heures perdues appelé Victor et pour Noémie on hésite entre Nono ou paire de fesses (J-P JTM), se sont retrouvés dans l’Aisne à l’entrée de l’autoroute pour partir pour un voyage qui leur sera inoubliable !

 

 

 

 

 

 

 

Après prêt de 10 heures de route, des arrêts idylliques aux bords de l’autoroutes, des pipis sauvages, des chants dans les voitures, des courses magiques pour faire des provisions pour l’apéro et se nourrir (c’est-à-dire des pâtes, des pâtes, des pâtes, du gruyère et du ketchup), des siestes et des jolis paysages nous sommes enfin arrivés dans notre super camping qui sera notre lieu de résidence pendant 1 semaine.

A peine arrivé nous retrouvons l’équipe de France Jeunes, LES VILLAR THIERRY et faisons la connaissance de Jean-Pierre, Sophie et leur fils du TOM. Un plaisir de voir du jambon Français en terre inconnues. Hop une fois les retrouvailles passées nous installons notre campement à côté du camping-car, terrain pas au top mais on verra demain pour une autre place ! Florian et Matthieu nous rejoignent et installent leurs tentes à côté des nôtres, le campement Français prend forme.

C’EST DEJA L’HEURE DE L’APERO. Ni une ni deux le rosé et la bière étaient sortis, que les vacances commencent !

 

Jour 2 : Mardi 4 juillet, « WE SEARCH BOTTOM BRACKER »

 

Une fois notre première nuit terminée, ainsi que le petit déjeuné passé nous décidons de changer l’emplacement de notre campement, pour quelque chose de plus confortable. Nous trouvons de l’herbe bien moelleuse avec des arbres pour nous faire de l’ombre : l’emplacement de rêve. Une fois nos 6 tentes déplacées, tout bien mis au point, les tables, l’espace cuisine, les chambres faites, l’organisateur vient nous voir. Non pour nous demander nos numéros pour que l’on vienne faire archi d’intérieur chez lui (tellement notre campement était top), non plus pour simplement nous féliciter mais en réalité pour nous dire que l’on était au pied du podium et qu’il allait falloir tout déplacer de nouveau. Au moins une chose est sur le centre de course est bien là !

Après avoir passé la matinée à déménager tout notre (énorme) désordre nous voilà enfin prêt pour la semaine !

Petit voyage à la supérette du coin, on achète de la bière locale, visite un monastère et retour au camp.

On décide alors de sortir les vélos, et là… un gros problème. Un des roulements du vélo de Nono est totalement fichu. Outre être partie sans avoir fait un gros tchecking du vélo, son pédalier ne tourne plus. Départ pour passer l’après-midi dans Plzen à chercher un marchand de vélo qui avait des roulements. Entre les problèmes de compréhensions, le bar que l’on n’a jamais trouvé, le parc que l’on voulait traverser et qui était en fait un cimetière nous avons enfin trouvé un marchand qui nous à tout réparer. On a bien rigolé …

On rentre, Mouloud super mécano s’occupe de la réparation ! Tchecking de tous les vélos, tout roule on est prêt pour la Middle de demain.

C’est encore l’heure de l’apéro il est temps d’aller tester la tireuse à bière qui se trouve dans le camping ! Grimbinus : 1 euro les 50cl, pas besoin de dessin.

Un repas et au lit demain c’est jour de course !

Jour 3 : Mercredi 5 juillet, Middle « A LA DECOUVERTE DU TERRAIN TCHEQUE »

Deux autres français se sont joint à nous : Jacques et Thibaut. Le camp est au complet, le drapeau est levé, les flamants rose sont gonflés, la France est prête à mettre le feu !

Une jolie carte, un joli tracé, un plaisir de remonter sur le vélo ! On est tous heureux, il fait beau, tout va bien. Et en plus victoire d’Aubin !

Comme tous les jours on se nourri de pâtes au ketchup. Nos après-midis sont rythmées par les jeux de cartes avec Faustine, les siestes, les chansons et surtout la bonne humeur.

Aujourd’hui Matthieu a essayé d’éteindre un réchaud à gaz en soufflant dessus… un rassemblement de bras cassés !

On est aussi aller tester la piscine du camping, verte avec des trucs un peu bizarre dans le fond et surtout glacée, mais rien ne nous arrête !

Le rendez-vous du soir à la tireuse était pris, et les premières soirées ont commencé. Bières, amis, musiques, vélo tout était réuni.

Nuit sous la pluie heureusement au petit matin tout s’arrête le beau temps est de retour !

Jour 4 : Jeudi 6 juillet, Sprint + Duathlon « LA DIARRHEE » 

Levé tôt pour faire le sprint dans un ancien monastère, le cadre était top on a tous adoré !

On a tous fini tôt le sprint et il fallait attendre 16h30 pour le duathlon du coup on a trouvé un moyen de s’occuper. On a chanté ! Faustine et Aubin nous on fait découvrir une chanson qui parle de diarrhée au plaisir d’Aurélie et Seb nous a fait découvrir la Simca 1000, et on danse sur Les Sardines bien sûr, UN REGALE !

Puis c’est l’heure du duathlon, bien rigolo, passage de relais avec claque sur les fesses obligatoire. Première place pour la Team MTBO. Jackot, Thib et Flo sont déguisés au top, les français étaient chauds pour mettre l’ambiance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce soir c’est jour de fête, on commande des pizzas ! Puis direction la tireuse à bière entre amis et encore une jolie soirée avec tout le monde. Chaque soir est un entrainement pour le relais de la bière de samedi … Sophie est nommée DTN du relais de la bière, une équipe de choc est en train de se composer.

 

Jour 5 : Vendredi 7 juillet, Relais « Noyon est magique ! »

On ne change pas les bonnes habitudes : course le matin et après-midi tranquille. Le terrain du relais était vraiment sympathique, on s’est tous bien amusé et le dénivelé était au rendez-vous. Ça commence à piquer dans les jambes, on sent bien l’enchainement des courses ! A la remise des récompenses ce soir les Français ont gagné pleins de gâteaux, c’était top on a pu en manger.

 

 

Comme tous les jours la douche et froide et on mange des pâtes, si ça ce n’est pas le paradis … On est tous trop heureux mais la fin approche déjà…

Le soir, soirée bien arrosée ! Les étrangers sont très accueillants, on discute avec et boit des bières. Et même que ce soir des Français n’étant pas de Noyon nous ont avoué que s’ils devaient changer de club ils viendraient chez nous : on est le club avec la meilleure ambiance. NOYON IS MAGIC ! <3

Jour 6 : Samedi 8 juillet, Long « JOUR DE GLOIRE »

Des maux de tête le matin sont ressenties. La longue est une extra longue, on en a passé du temps en forêt surtout pour Meumeu et Mouloud, les kings de la longue ! Aujourd’hui pour la seule fois de la semaine la course n’était pas sur le centre de course, du coup convoi de voiture, on visite un peu on retrouve les français plus ou moins en forme de la veille.

Ce soir c’est le grand soir, le dernier, l’ultime bataille ! L’apéro commence tôt, on est tous bouillants. C’est le D DAY, le relais de la bière et la dernière soirée … Chauds comme une baraque à frites nous nous élançons fiers pour tout déchirer au relais. La course la plus préparer de la semaine nous devons nous l’avouer ! Et là nous nous somme fait écraser par les autres équipes et en particulier les Tchèques qui nous ont plus que laminé. Nous n’avons pas été au top, des choses sont à retravailler dans 2 ans nous reviendrons plus fort !

 

 

Après ce relais la dernière soirée est lancé, tout le monde est réuni. C’est le bonheur ! Vivre la République Tchèque, vive la Grimbinus, vive la VTT’O et vive Noyon.

Jour 7 : Dimanche 9 juillet, Semi-Free-order « CE N’EST QU’UN AUREVOIR »

Réveille difficile pour tout le monde, c’est l’heure du rangement… Après un long trajet jusqu’au départ pour contourner la carte nous partons en chasse, en semi-free-order, chose que nous avons peu l’habitude de faire. On sort les stylos, on trace et surtout on profite de ces derniers moments que nous passons en forêt.

Une fois rentrer on retrouve les cadavres de bières et humains qu’ils va falloir évacuer du campement. On range les affaires, on plie les tentes et on charge les voitures. C’est l’heure de la dernière remise des récompenses et l’heure des au revoir. Une chose est sûre nous reviendrons dans 2 ans, à Plzen si tu y viens une fois tu es sûre que ce ne sera pas l’unique.

 

« A dans 2 ans Plzen » Mouloud d’amour

« Meilleure première VTT’o de la vie » Meumeu

Un grand merci à notre président Jean Luc qui est le meilleur président de tous les temps et le meilleur des papa d’adoption !

Si vous lisez ça, vous n’étiez surement pas là et j’espère que vous regrettez de ne pas avoir fait le déplacement, on vous attend dans 2 ans !

Championnat d’Europe au Portugal

arinePar Marine Denoual

Go pour une première participation à un championnat international ! Avant de commencer la compétition, entrainement pour faire connaissance avec le terrain. Je ne suis pas rassurée, beaucoup de cailloux et d’embuches. Je regardais davantage le terrain que ma carte ! Au final, plus de peur, il ne reflétait pas vraiment celui des futures courses.

1 er jour Sprint : Très stressée, je pars et bing ! je fais une boulette à la première balise qui me fait perdre 2 minutes voire plus, je me remets rapidement dans la course en m’appliquant et minimisant les erreurs. Malheureusement, je ne vois pas un endroit où j’aurais pu couper, là encore je perds pas mal de temps. Je me positionne à la 22 ème place (sur 26). 🙁

2 ème jour Mass Start : Un entrainement pour nous. Je prends-là un bon départ, fais une première boucle et je rentre. Rien de très important ce jour-là !

3 ème jour moyenne distance : Je fais une bonne course avec quelques erreurs. Après le poste spectacle on a eu une partie assez technique du coup j’ai préféré ralentir. Une petite péripétie à la fin : je pensais qu’il restait un poste avant la 100 alors que non, je perds du temps pour regarder. Je fais 11/26

4eme jour repos : Rien de spécial !

5 ème jour long distance : LA CATASTROPHE !! Je fais des mauvais choix, je me perds en coupant et fais donc un détour. Je suis démotivée et crève à la fin, SUPER ! mais bon j’arrive à repartir après avoir regonflée à 2 reprises. 17eme/26 donc plein de pm !!

6 ème jour relais : Je fais le départ en mass. Je fais un bon départ mais je me fais enfermer au premier virage ! rien de grave. Je pars avec un groupe de d20 puis nous nous séparons au bout de quelques minutes. Aucune équipe D17 en vue, je me dis qu’elles ont fait un autre choix que moi et sont devant, alors je mets la gomme. J’enchaine tout sans erreur jusqu’à la balise spectacle où je pointe mes 2 postes dans un parc, sans erreur, la dernière je coupe trop tard, je cherche un peu mon poste (perds 30 secs). Après avoir vidée, je ne savais toujours pas si d’autres filles étaient arrivées…Jusqu’à ce que j’entende qu’on était 1ère. Mes coéquipières (Lisa &amp; Lucie) assurent notre avance et donc nous terminons premières avec près de 3’50 d’avance. Je tiens à dire que je mets le moins de temps des d17 en ayant le plus long circuit 6,510 😉 Trop cool, enfin une course au top !

Ce premier championnat d’Europe m’a permis d’acquérir de l’expérience, de me mesurer à différentes nations. 🙂

db222dd6-8359-44e7-8d07-fb69c706e38a